Lire la bande dessinée

À partir d'exemples variés, empruntés à toute l'histoire de la bande dessinée et notamment à Töpffer, McCay, Hergé, Jacobs, Franquin, Fred et Lewis Trondheim, je m'efforcerai dans ces pages de donner quelques clés de compréhension et de lever quelques malentendus.
Les réflexions ici rassemblées sont nées autant de la théorie que de la pratique, puisque j'ai eu la chance d'approcher la bande dessinée de ces deux manières, essayant ainsi d'établir une passerelle entre deux domaines trop souvent séparés.
Mieux comprendre la bande dessinée ouvrira peut-être de nouvelles possibilités créatrices.

Auteur: 
Benoît Peeters
Editeur: 
Flammarion
Date de parution: 

2010

L'ellipse en bande dessinée, en dix exemples

Une ellipse est un moment qui n'est pas montré.

C’est-à-dire qu’une ellipse est un passage qui coupe la continuité d’une action : une action se déroule, une ellipse intervient et l’action a avancé sans qu’on la voie. 

Pour un auteur comme Scott McCloud, l’art de l’ellipse est l’essence de la bande dessinée. En effet, celle-ci étant un récit composé de cases, lorsque le récit avance, on a nécessairement une ellipse entre chaque case.