Les valeurs de plan

Les valeurs de plan, c'est-à-dire la taille des personnages dans le cadre de la vignette, jouent un grand rôle dans la narration d'une bande dessinée. Ils participent à sa compréhension et à la dramaturgie.

Vue sous cet angle, la bande dessinée a de nombreux points communs avec le cinéma : au point de vue de la valeur de plan, cinéma et bande dessinée partagent la même grammaire. Ce ne sera pas le cas pour d'autres aspects, comme le style de dessin, ou la taille des cadres par exemple.

Plan général et plan d’ensemble plantent la scène. On les trouve en général en début d’histoire, en début de séquence, pour savoir où l’on est, connaître l’implantation géographique de la scène. C’est rassurant pour le spectateur.

Plan moyen et plan américain sont des plans de l’action : la distance permet de voir clairement ce que font les personnages, de les identifier par leurs visages.

Gros plans et très gros plans sont des plans « dramatiques » : à utiliser quand la tension dramatique augmente, qu’on veut montrer l’émotion d’un personnage. Un très gros plan sur un objet peut aussi montrer un détail d’un objet ou d’une action. Mais il aura toujours, quelque part, une connotation « dramatique ». A utiliser avec parcimonie, donc, surtout au cinéma où les visages apparaissent énormes sur le plan.

Classiquement, une séquence commencera en plan général pour montrer où et comment l’action va prendre place.

Puis on aura des plans moyens pour présenter les personnages.

Des plans américains lorsque l’action se fera plus précise.

Enfin, des gros ou très gros plans au moment où l’action sera à son point dramatique culminant.

Après quoi, on pourra avoir de nouveau des plans moyens ou américains.

Si c’est la fin de l’histoire, on aura facilement un plan d’ensemble final, car nous nous éloignons des personnages.

 

Les valeurs de plan
Les valeurs de plan

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.